Retour à la liste

Courte Cyrille

Art visuel, art sonore, radioastronomie, ingénierie

Courte Cyrille
Le Dôme
Clermont-Ferrand

Affilié URSSAF

Courte Cyrille
Le Dôme
Ondes électromagnétiques radio, architecture, ingénierie, expérimentation sonore ; le travail de Cyrille Courte conduit à l'exploration de l'Univers du non-visible. L’espace, et peut être plus encore les fragments qui nous en parviennent se fondent à la fois comme les éléments constitutifs d’une fable scientifique, mais aussi comme lieux de projection de nos craintes et de nos fantasmes.

Artiste illuminé, Cyrille Courte a planché pendant 6 ans sur son projet intitulé « Le Dôme ».


Un domaine scientifique comme la radioastronomie peut paraître assez abstrait pour le grand public. Les images radio, les spectrogrammes, ne sont pas parlants à qui n’est pas chercheur ou chercheuse. Afin de sensibiliser visiteurs et visiteuses à cette science de l’invisible qui, comme d’autres, peut susciter l’émerveillement, la Station de Radioastronomie de Nançay a fait appel à l’artiste Cyrille Courte pour la réalisation de cette œuvre architecturale et sonore.


Ce projet s’est appuyé sur une rencontre et un travail en collaboration avec Philippe Zarka, astrophysicien de l’Observatoire de Paris/Meudon. Philippe Zarka a créé en 1992 un logiciel permettant de rendre les données collectées à Nançay audibles pour le public. Le souhait premier de Philippe Zarka était de rencontrer un artiste qui pourrait créer un espace accueillant du public à la Station de Nançay et diffusant ≪ Les Chants du Cosmos ≫ au cœur des réseaux d’antennes. Développant ses recherches pendant 6 mois sur place, Cyrille Courte a collaboré avec l’artiste sonore Shoï Lorillard autour d’un travail d’expérimentation sonore d’après les sources fournies par Philippe Zarka.


Comme son nom l’indique, Le Dôme est une structure hémisphérique érigée sur le modèle de l’auto-tension. Par un habile jeu d’équilibre, les éléments assemblés forment des spirales dans l’espace. A l’intérieur de la structure, le visiteur ou la visiteuse pourront écouter à travers une spatialisation sonore une retranscription des ondes radio détectées par le réseau d’antennes NenuFAR.


NenuFar est un gigantesque radiotélescope de classe internationale situé sur le site de la Station, qui sera à terme composé d’un réseau de 1 938 antennes. De par sa sensibilité, il permettra la détection et l’étude d’exoplanètes, de pulsars ainsi que de l’ « Aube Cosmique », moment de la formation des premières étoiles et galaxies. La structure hybride du « Dôme » donnera l’opportunité au public de faire une incursion dans les sphères cosmiques et d’expérimenter des phénomènes ordinairement imperceptibles pour l’être humain.
La structure du Dôme est encore à l’étude, Cyrille et Shoï travaillent actuellement à la friche l’Antre Peaux à Bourges, et sera érigée en 2023.


Ce projet a bénéficié d’une résidence de recherche sur plusieurs sites, d’un accompagnement de la Station de Radioastronomie de Nançay, de la Labomedia, de Mode d’Emploi et de l’IUT de Tours. Il a également reçu un soutien de la Drac et du Conseil Régional Centre-Val de Loire.