Retour à l'agenda

Qui l’eût cru – Martin Lartigue

L’artiste vit entre Bordeaux, les Landes et le Maroc.

Qui l’eût cru – Martin Lartigue
© Georges Monti

21 octobre → 21 novembre 2023

Centre céramique contemporaine La Borne 25 Grand' Route 18250 Henrichemont

Plein tarif : 3 €
Tarif réduit : 2 €
Gratuité : - 14 ans
Consultez notre site pour accéder à tous les tarifs

Tous les jours de 11h à 18h

contact@laborne.org

0248269621

+ d'infos

Qui l’eût cru – Martin Lartigue
© Georges Monti
J’aime bien l’expression « art cru », car dans « cru » il y a « qui l’eût cru », le cru de l’année, le cru de cruel de l’enfance, celui de l’enfance de l’art, les mains dans la terre crue. Une figure en terre crue garde son reflet humide, plus belle que sèche et plus grasse que cuite, en la cuisant il faut lui redonner cette vigueur.

Faut la faire rosir puis rougir, faut tout retrouver pour la faire revivre. Je ne sais jamais comment je vais m’y prendre, faut tout réapprendre. Quand j’avais 17 ans, je faisais autre chose, j’étais comédien mais j’avais besoin d’ouvrir une autre porte. Un jour j’ai ouvert celle d’un atelier de poterie près de Montparnasse à
Paris. On n’y faisait que de la faïence et c’est ce qui me plaisait, comme celle de Bretagne, d’Espagne ou de nos campagnes. Mais je voulais faire grec ; J’ai gardé cet esprit de mélange, mélanges des oxydes sur émail ou sous émail, mélanges des cultures et de ma culture. Pour ça, ça vient seul, car quand on est seul, on est tout le monde. Je me raconte un folklore, une mythologie pleine de mensonges, on dirait que les mensonges sont toujours plus vrais. Si possible se retrouver primitif ou trouver une autre manière de l’être. Et finalement cela n’a aucune importance, sauf pour la pièce qui maintenant existe toute seule et pour le cher temps que ça a pris à la faire.

Géolocalisation désactivée