Retour à l'agenda

Dorica Castra

Vernissage samedi 22 juin à 11h

22 juin → 01 septembre 2024

Château d'Eau - Château d'Art Place Séraucourt 18000 Bourges

Gratuit

Ouvert du mardi au dimanche de 15h à 19h

Le dorica castra, en littérature, se caractérise par la reprise de la dernière syllabe d’un mot pour construire le suivant. Telle une ritournelle, Dominique Blais (1974 – Paris) et Marie Tučková (1994 – Prague) jouent pour cette exposition avec la notion de circularité et emplissent l’espace par le texte, la voix, le son, la lumière et la vidéo.

Dominique Blais et Marie Tučková
Une proposition de Antre Peaux

Le dispositif spatial, sonore et lumineux de Dominique Blais s’inscrit dans le prolongement de l’intervention réalisée en 2022 pour le Laboratoire de la création à Paris dans l’ancien château d’eau connu sous le nom de la Fontaine de la Croix du Trahoir. L’installation in situ intitulée L’Écoulement – Château d’eau de Séraucourt, que les mots de l’autrice Maki Cappe plonge dans une mise en abîme, s’attache au temps, celui de l’écoute, de ce qui s’écoule, goutte à goutte ou dans la puissance d’un rideau sonore déferlant en cascade.

Pour Marie Tučková, l’eau est un principe évocateur, lié au cycle. Le film The Polyphonic Womb part d’une rivière asséchée et du rôle du chant au sein de communautés de femmes. Dans une perspective éco-féministe et queer, un hymne doux aux fluides du corps féminin en examine sa transformation et son infinité. Établissant un parallèle entre la colonisation des corps et celle du vivant, l’artiste imagine un « utérus polyphonique », espace de résonance sonore constante, un continuum émanant de sons entrelacés, tout en proposant d’autres formes de relation/fusion avec le non-humain.

L’eau, qui imprègne l’histoire du lieu, irrigue les propositions distinctes de ces artistes liés par une pratique de la politique de l’écoute, vecteur de transformation perceptive aussi bien intérieure qu’extérieure. 

Géolocalisation désactivée