navette de l'art #3

samedi 23 octobre 2021 au départ de Blois

Pour sa troisième édition, la navette de l'art partira de la gare de Blois le samedi 23 octobre 2021 à 9h30 pour un itinéraire entre Loir-et-Cher et Indre-et-Loire à la découverte de quatre nouvelles propositions art contemporain. Les voyageurs et voyageuses, qu'ils ou elles soient initié·es ou simplement curieux·euses  partiront en autocar à la rencontre des artistes, des équipes et des oeuvres pour partager avec elles et eux des moments conviviaux et intimes et découvrir autrement la richesse de la création artistique.

PROGRAMME

9h30 : Départ de la gare de Blois

10h15 : Visite de l’exposition d’Arno Brignon à Zone i - Espace culturel dédié à l’Image et l’Environnement.
Thoré-La-Rochette

12h15 : Visite de l’exposition « Au fil du Prisme » au centre d’art Le Garage. Amboise

13h45 : Pause déjeuner. Pique-nique non fourni.

15h00 : Découverte de la Saison d’art 2021 au Domaine régional de Chaumont-sur-Loire.
Chaumont-sur-Loire

16h45 : Découverte du projet « Alambic » avec l’artiste Marion Dutoit à l’EHPAD « La Bonne Eure ».
Bracieux

18h15 : Retour à la gare de Blois

INFOS PRATIQUES

Navette au tarif de 5 €. Gratuite pour les étudiant·es et les minimas sociaux. Pique nique non fourni.

EN DÉTAILS...

Exposition d’Arno Brignon
Restitution de la Résidence Terre & Territoires 2020
Zone i / Thorée-la-Rochette

Installé au Moulin de la Fontaine à Thorée-la-Rochette, l'espace culturel Zone i consacre sa programmation artistique à la question de l'Image et de l'Environnement. A l'occasion de la navette de l'art, les passagers et passagères découvriront la sortie de résidence de l'artiste Arno Brignon qui, de Tavers à Thoré-la-Rochette, a sillonné le territoire pour en révéler à travers son appareil photographique les richesses et les failles. Composant un récit humaniste et sensible, le travail de l'artiste évoque notre monde en mutation et tente de saisir ce que l’exploitation de la terre par l’Homme, l’écologie ou encore le « vivre ici » signifient. Il propose à travers l'image une nouvelle narration, forme de road trip intemporel où le paysage semble atomisé de couleurs surnaturelles. "

Carole Solvay, L’arbre à palabres, installation pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire 2021 - © Éric Sander.

Exposition "Au fil du prisme"
Max DUPUY - Roxane BORUJERDI - Silvia HESTNES
Le Garage / Amboise

Du 09 octobre au 05 décembre 2021 le Garage à Amboise propose aux visiteurs de découvrir l'exposition collective "Au fil du prisme" réunissant les oeuvres des artistes Max Dupuy, Roxane Borujerdi et Silvia Hestnes.

Cette exposition invite les spectateurs et spectatrices à ouvrir le champ des possibles sur les déclinaisons lumineuses, formelles et colorées que peut faire émerger un fleuve dans son lit. Les toiles de l'artiste Max Dupuy proposent une narration colorée par la juxtaposition de couches de peinture et le collage qui donnent à voir dans une forme de scintillement les divers habits que peut nous révéler le fleuve.

Les toiles de l'artiste entrent en dialogue avec les sculptures en bois de Roxane Borujerdi dont les volumes constitués d’aplats de couleurs et de formes rectilignes, mettent en scène une végétation fantasmée aux variations multiples qui se joue de l'ombre et de la lumière.

Le décor se pose, abordant les contours d’un paysage propre à chacun. Viennent les sculptures de Silvia Hestnes, le cerne d'osier qui met en relief des alentours hypothétique. A leur base les structures se recouvrent d'une  multitude de formes, morceaux de tissus fixés par de simples aiguilles qui suggèrent les facettes de la lumière. Le dessin qui en résulte reste en suspens.

Exposition en partenariat avec le Frac Auvergne et le Frac Nouvelle Aquitaine Méca.

Residence Terre et Territoires ©Arno Brignon

Saison d'art 2021
Domaine régional de Chaumont-sur-Loire / Chaumont-sur-Loire

Chaque année la saison d’art du Domaine régional de Chaumont-sur-Loire consacrée à la nature fait intervenir, avec des créations originales, des artistes qui dialoguent avec le paysage et l’architecture du lieu.

Pour cette saison 2021, Paul Rebeyrolle est à l’honneur. Doté du goût de la matière brute, de l’épaisseur des choses, de la rugosité du réel et de la nature, le Château accueille près d’une trentaine de ses tableaux de paysages.

Traversé par d’autres sentiments, Abdul Rahman Katanani a installé, quant à lui, d’inattendus nids de barbelés dans les arbres du Parc.

En contrepoint, les délicats fils sombres et arachnéens de Chiharu Shiota parcourent, telles de vibrantes cellules nerveuses, l’espace de la Galerie basse du Fenil, tandis que l’Asinerie accueille la subtilité des arborescences de fil et de plumes de Carole Solvay. La délicatesse chromatique des constellations de Sheila Hicks est posée, quant à elle, dans l’Escalier d’honneur du Château, tandis que les poétiques lianes de céramique de Safia Hijos gravissent les parois des Écuries. 

Pour la première fois, le dessin fait son apparition à Chaumont-sur-Loire, dans les Galeries de la Cour Agnès Varda, avec les œuvres oniriques et philosophiques de Fabien Mérelle, les univers poétiques de François Réau et de Min Jung-Yeon. Une collection d’estampes de Jean Dubuffet prend également place dans la Galerie du Porc-Épic, au Château, avec l’extraordinaire série des Phénomènes.

L’aventure continue aussi avec Pascal Convert, qui a ajouté à la bibliothèque de verre et aux souches qu’il a déjà montrées en 2020, une incroyable chambre d’enfant cristallisée, tandis que Chris Drury, dont le Domaine possède un très beau Carbon pool, a créé une nouvelle œuvre originale dans la Grange aux Abeilles. Enfin, une œuvre extérieure inédite de Joël Andrianomearisoa converse avec le végétal dans la Cour Agnès Varda."

Max Dupuy, La Loire déploie ses ailes - © Max Dupuy.

 

Projet "Alambic"
EHPAD La Bonne Eure / Bracieux

Le projet « Alambic » est le fruit de la résidence des artistes Stéphanie Buttier, Marion Dutoit et Maroussa Leclerc à l’EHPAD « La Bonne Eure » de Bracieux.

L’alambic est un objet de rêverie qui interroge la mémoire collective, la transmission des savoir-faire et les secrets de terroirs. Le projet est un échange immersif : les artistes ont résidé sur le lieu et ses habitants ont nourrit les procédés artistiques. L’expression « eau-de-vie » prend alors tout son sens avec tous les fantasmes qu’elle génère dans l’imagination des petits et des grands.

Dans ce projet, les spectateur·rices se rencontrent, s’épaulent et nourrissent le projet : les résident·es de l’EHPAD délivrent leurs souvenirs du brûlage tandis que les plus jeunes jouent la machine de l’alchimie et produisent ce qu’ils imaginent être un élixir magique de vie par le biais de jeu de mots, de gestes, de peintures dynamiques. Cette matière littéraire et dessinée constitue un support à la création collective d’un alambic imaginaire en céramique, sculpture destinée à vivre parmi les fruits du terroir, au verger de l’EHPAD de Bracieux

Franck Deletang - © Crea'ture Architecte

Posted in Activités, Actualités.